Comment le Coronavirus impacte la vie des cavaliers de niveau CSI5*: Niel Bruynseels.

9 avril 2020

Durant déjà quelques mois consécutifs le monde entier est secouée par l'infection virale Coronavirus. Tout les évènements et compétitions ont du être annulées, et la quarantaine obligatoire a été instaurée par les autorités pour empêcher la propagation du virus.

Sur son site ( www.stal-bruynseels.be ) l'un des meilleurs cavaliers représentant la Belgique dans la discipline de Saut d'obstacle, Niels Bruynseels avait expliqué sa vision sur la situation, son opinion sur le report des Jeux Olympiques de Tokyo, et les changements que la pandémie avait apporté dans sa vie.

CHI de Geneve /photographe: @kzk_dmitry_photography

Niels Bruynseels, essaie de rester positif vis à vis la situation: "Peut-être ce n'est pas 100% mauvais pour le secteur équestre que tout le monde doive rester à la maison pendant quelques semaines. Cela peut sembler étrange, mais j'essaie vraiment de profiter du temps que je peux passer avec ma famille maintenant. La situation est la même pour tout le monde, et je pense que si nous suivons les mesures correctement, nous sortirons de cette situation le plus rapidement possible. A notre niveau, il y a quelque chose chaque week-end: soit nous sommes en compétitions cinq étoiles, soit on saute avec des jeunes chevaux, ou on s'entraine avec les autres chevaux au niveau deux étoiles, ... Nous sommes toujours loin de chez vous. Maintenant, pendant la penderie, tout le monde est rassemblé à la maison. "

Le cavalier belge, souligne que la situation aura un impact vraiment conséquent sur tout les domaines: "Ne prenez pas mes mots mal, j'ai vraiment peur des conséquences économiques. C'est un vrai désastre pour tout. L'économie, le commerce, la vie humaine ... "

Il rappelle également l'importance de respecter les restrictions, même si elles ne sont pas réjouissantes:" En tout cas, j'essaie de suivre strictement les mesures belges. Je ne pense vraiment pas que ce soit quelque chose dont on puisse rire… "

D'abord, lorsque les compétitions ont commencé à annoncer leurs annulations Niels n'était pas surpris, même site n'était pas facile pour lui: " Lorsque Indoor Brabant avait décidé d'annuler la compétition, mes chevaux venaient d'y arriver. Pourtant, la décision ne m'avait pas surpris. "

Mais des que les annulations ont commencé à affecter les majeurs tournois, cela avait fort marqué les cavaliers de haut niveau: "Mais quand nous avons aptes que le GCT du Mexique, de Miami et de Shanghai sont annulés ainsi que le CSI5 * de Paris, cela marque beaucoup. Ça vous fait rester sans mots ..."

A propos de competitions qui s'étaient déroulées dans la ville de Wellington et à Dortmund, alors que les autres étaient annulés, Niels commente: "À Wellington, ils ont sauté jusqu'à dimanche, tandis qu'à Dortmund,les compétitions s'étaient déroulé jusqu'à samedi. Pas vraiment juste pour les points du classement Longines, n'est-ce pas? Je ne vois aucun problème avec cela pendant un week-end. S'ils avaient continué ainsi pendant des semaines, cela aurait été ennuyeux, car les autres cavaliers aurions été désavantagés. "


CHI de Geneve /photographe: @kzk_dmitry_photography

Parlant des annulations de compétitions: "Mais je suis soulagé qu'ils aient également annulé la finale de la Coupe du monde. Imaginez ne pas pouvoir sortir en compétitions pendant cinq semaines et devoir ensuite participer directement à cette grande finale… Cela n'aurait vraiment pas été juste pour les chevaux! Les chevaux à ce niveau, ont besoin d'un certain rythme. Vous ne pouvez vraiment pas laisser un cheval à la maison pendant cinq semaines, puis entrer immédiatement dans en piste de concours sur une hauteur de 1m55. Ce n'est pas sain! Je pense que vous avez besoin d'au moins une compétition ou deux pour les remettre dans le rythme et à la hauteur. "

En ce qui concerne les changements que le confinement avait apporté dans sa vie de tout les jours:"Ajuster un horaire peut être fastidieux, mais cela ne semble certainement pas insurmontable. Il y a une solution pour tout!"

Le report des Jeux Olympiques ne touchait pas directement, cependant le cavalier est vraiment soucieux de la question: "Je n'ai pas encore été sélectionné pour Tokyo, mais je ne nierai pas que je pense fortement aux Jeux Olympiques. J'avais fait tout mon possible pour obtenir une sélection. Le fait que les Jeux n’ont pas lieu cette année, est une sérieuse déception. Il y aura des cavaliers qui ont maintenant un cheval de 16 ans qui est encore apte à concourir cette année, mais peut-être plus l'année prochaine. Ou par exemple les meilleurs chevaux qui ont maintenant une chance de gagner une médaille, mais qui pourraient avoir dépassé leur apogée dans un an. Je serais très désolé pour ces cavaliers, car je sais à quel point nous nous efforçons pour cela…"

Le cavalier conclut: " Espérons que cela ne prendra pas trop de temps et nous pourrons alors recommencer avec encore plus de motivation! "


Source en anglais: www.stal-bruynseels.be

Commentaires
S`il vous plaît, connexion ou s`inscrire pour commenter